NOTRE RAPPORT À L’EAU

L’eau est au cœur de notre identité et de notre patrimoine; elle a de tout temps orienté le mode de vie des insulaires et forgé l’identité territoriale des Îles-de-la-Madeleine. Qu’elle soit douce ou salée, qu’elle permette la pratique d’une activité récréative ou qu’elle représente un gagne-pain, l’eau est un enjeu majeur. Elle contribue de façon significative à l’orientation du développement de la communauté madelinienne, notamment en ce qui a trait aux deux industries majeures et saisonnières à la base de notre économie : la pêche et le tourisme. En raison du caractère maritime et insulaire du territoire madelinot, ce rapport à l’eau est unique au Québec. Certaines problématiques et enjeux spécifiques relatifs à l’aménagement du territoire et à l’exploitation des ressources naturelles découlent de cette insularité et de ce rapport à l’eau. Assurer la protection et une meilleure gestion de la ressource en eau et des écosystèmes qui y sont intimement associés, tout en permettant un développement socioéconomique aux Îles-de-la-Madeleine, nécessite donc une approche de gestion intégrée.

C’est dans cet esprit que la TCR des Îles a débuté ses travaux en décembre 2015. Depuis, les membres ont amorcé l’identification des pressions en lien avec l’eau pour notre territoire et c’est à l’automne 2016 que débutera une importante étape de priorisation des enjeux. Il s’agit des étapes préalables à l’élaboration du Plan de gestion intégrée régional (PGIR), lequel ciblera les enjeux et priorités d’action en lien avec l’eau, douce et salée, pour notre zone.

En plus des divers comités de travail qui pourraient être mis sur pied selon les besoins et chantiers identifiés par la TCR des Îles, il est prévu que cette dernière se rencontre, au minimum, trois fois par année. À ces rencontres s’ajoute la tenue d’un Forum régional annuel.